Le Projet

Voici le projet, dans l'ordre chronologique. Un jardin nécessite de l'engagement et du travail, et tout travail est réfléchi. C'est pourquoi chaque stade est important et vous permet de mieux visualiser ce que sera ce jardin potager participatif et naturel !

1. Obtention du terrain

Trouver un terrain était la majeure difficulté du projet. Il faut trouver de bons terrains pour la culture mais aussi bien situé pour les jardiniers.

Le terrain a du se choisir. Mis à disposition par la commune, ils étaient tous trois placés en ville, l'un proche du lac, l'autre près de la Coop, le dernier en face du collège du district.

Finalement, c'est le terrain des Prés-Guëtin, en face du collège qui a été retenu !

2. Installation des infrastructures

C'est la prochaine étape, un jardin potager doit être bien réfléchi. Le cabanon, les chemins d'accès, l'eau d'arrosage et les planches et les carrés de cultures doivent être envisagés et construits. La délimitation de la parcelle et l'installation d'un local de jardinier doivent aussi être pris en compte. Les travaux se sont déroulés selon un plan de base pour que le jardin puisse être pratique et esthétique.

 

 

3. Préparation du terrain

 

Une fois la base prête, le terrain doit pouvoir accueillir les végétaux. Les carrés potagers surélevés et les buttes de permaculture sont préparés à la force des bras des membres jardiniers. Aucun engrais, si ce n'est organique ne sera épandu.

Les bosquets d'arbustes indigènes et la prairie fleurie sont idéales pour offrir l'abri aux nombreux insectes utiles et pourquoi pas, à quelques petits mammifères de passage.

4. Plantations et semis

Voici le vif du projet ! Les légumes sont issus de semis, pratiqué de façon naturelle et par nos soins. Les jeunes plants fruitiers et indigènes sont plantés dans la terre préparée à cet effet et bien arrosés.

Des bandes fleuries seront aussi semées pour créer la biodiversité indispensable au bienfait de ce projet

 

5. Entretien et suivi

Ensuite, seul le temps permet aux plantes de pousser. Il faut pourtant suivre les légumes dans leur croissance, contrôler leur état de santé et pourvoir à leurs besoins et c'est grâce à vous !

L'entretien des jeunes plants est indispensable et l'arrosage lors d'étés secs et chaud est souvent obligatoire. Notre seul mode de culture est celui de la permaculture et du jardinage écologique.

6. Récolte et pérennité du projet

Et voilà, après quelques semaines de croissance, les plantes ont atteint une taille respectable, tout en ayant suivi une culture naturelle et effectuée par les habitants. Les premiers légumes et fruits sont récoltés par nos jardiniers du Jardin communautaire 2520.

L'avenir du jardin se déroulera ensuite naturellement, chaque membre pourra venir jardiner et récolter. Et vos dons auront été précieux pour démarrer ce beau projet !

L'objectif est d'obtenir des végétaux cultivés de façon simple et naturelle, sans rechercher un rendement exorbitant ni en polluant les sols ou en modifiant les plantes génétiquement pour de meilleurs résultats. Un retour aux sources bénéfiques et gratifiant !